vendredi 22 mars 2019

Une journée à Universal Studios Orlando pour des fans d'Harry Potter




Aller en Floride sans faire au moins un parc d’attraction d’Orlando, inconcevable. C’est d’ailleurs, la seule bonne raison de passer par Orlando à ce que j’en ai vu. 
Arrivés la veille au soir depuis Cocoa Beach et le Kennedy Space Center, nous avons voulu nous mettre dans l’ambiance de l’entertainment en passant la soirée à Disney Springs (le Disney Village multiplié par 10). Nous en attendions sûrement trop et nous avons été déçus par l’enfilade de restaurants et boutiques sans véritable âme. 
Rien de bien grave, le lendemain nous avons plongé dans l’univers Universal. Pas de simples montagnes russes, mais des simulateurs 3D ou 4D avec projections haute définition pour revivre les grands moments de vos films préférés.

Outre les prix totalement démentiels des tickets d’entrée au parc d’attraction, les Studios Universal de Floride nous ont fait vivre une journée magique. Grande chance, c’était une journée très calme (un mardi fin février) et nous avons fait entre 5 et 25 minutes de queue, un régal !

Wizarding world of Harry Potter
En grands fans d’Harry Potter et après avoir adoré l’ambiance des Studios Harry Potter de Londres, nous avons complètement plongé dans les décors taille réelle d’Universal Orlando. Impossible de ne pas céder à la magie. Pour avoir accès à tout l’univers Harry Potter, il est nécessaire d’avoir les billets d’entrée pour les deux parcs (Islands of Adventure et Universal Studios Florida). 

A Islands of Adventure, vous pouvez vous promener à Pré-au-lard et ses toits enneigés, entrer dans chaque boutique, manger aux Trois balais, goûter de la Bièrobeurre, essayer les farces et attrapes des frères Weasley, essayer des baguettes avec Ollivander… 

Pré-au-lard donne directement sur le château de Poudlard, taille réelle, dans lequel on entre pour découvrir l’attraction « Harry Potter and the forbidden journey », coup de cœur total. Nous y sommes revenus en fin de journée pour le refaire. Comme pour de nombreuses attractions, nous avons laissé nos affaires dans un casier fermé et verrouillé par notre ticket et nos empreintes digitales, avant de partir à l’aventure.
À savoir, à partir du 13 juin 2019, une nouvelle attraction, « Hagrid’s Magical Creatures Motorbike Adventure » vous emmènera depuis la lisière de la forêt interdite, avec Hagrid sur sa moto !

Train Poudlard Express. Depuis le parc Islands of Adventure, vous pouvez embarquer dans le Poudlard Express pour rejoindre le parc principal, Universal Studios Florida, et inversement. Le trajet en lui-même est aussi une attraction. Et pour l’avoir fait dans les deux sens, je peux vous dire que les animations sont différentes. 
Arrivés dans l’autre parc, vous découvrez l’univers du sorcier, mais côté Londres, avec la gare de King’s Cross, le Knight bus, le square Grimmaud,.. Mais aussi le chemin de Traverse, et la banque Gringotts. Entrez et foncez dans l’attraction « Harry Potter and the escape from Gringotts » qui vous emmène dans les profondeurs de la banque des gobelins. 

Harry Potter n’est pas le seul atout des Studios. Tout est grandiose. Nous avons fait une succession d’attractions 3D et 4D et on peut dire, que chez Universal, ils sont très forts là-dessus. 

Nos coups de cœur à ne pas manquer :

Islands of Adventure :
Harry Potter and the forbidden journey
Flight of the Hippogriff (long et rien d’exceptionnel)
Skull Island : reign of Kong (poursuite en camion du fameux gorille)
Jurassic Park River Adventure (attention ça arrose beaucoup)
Universal Studios Florida :
Harry Potter and the escape from Gringotts
Knight Bus
The Simpsons Ride (virée culte dans Krustyland)
Shrek 4D (un peu long et décevant)
Despicable Me Minion Mayhem (vraiment drôle)
Transformers The Ride 3D (très réussi!)
Revenge of the Mummy (succès)
Race Through New York Starring Jimmy Fallon (course dans New York en simulateur 3D, très réussi)
Fast & Furious Supercharged (très bien fait).

Nous n’avons pas fait E.T. Adventures, car beaucoup de monde et attraction qui commence à dater, ni le fameux plus haut grand huit de Floride, à faire sur la musique de son choix, le « Hollywood Rip Ride Rockit », trop la trouille.
Pour la nuit, inutile de payer une fortune un hôtel du parc, alors qu’il y en a énormément dans la zone pour un rapport qualité prix très convenable. 
Nous étions au Quality Inn & Suites By The Parks, 2945 Entry Point Bd, Kissimmee, FL 34747, 228 euros les deux nuits pour 5.

Disney Springs, 1486 East Buena Vista Drive, Orlando, FL 32830.


Universal Studios Florida, 6000 Universal Blvd, Orlando, FL 32819. Tickets 2 parcs, 1 jour: à partir de 169 dollars par adulte et 164 dollars par enfant. Parking 20 dollars la journée. N’hésitez pas à arriver tôt, le parc ouvre souvent avant l’heure officielle.

lundi 18 mars 2019

Le Kennedy Space Center, une journée à la NASA



Le Kennedy Space Center n'est pas un parc d’attractions comme tous ceux d'Orlando. C'est le véritable lieu du centre de lancement de la NASA (les opérations sont supervisées à Houston au Texas), comprenant les zones de fabrication des navettes, les pas de tir et le complexe avec expositions et animations. Ce dernier est ouvert aux visiteurs ainsi que certaines zones dont on peut se rapprocher lors d'une visite guidée en bus. 

A Cap Canaveral, on ne vient pas pour les sensations fortes, mais pour voir des fusées, grandeur nature, et réaliser à quel point la course à l’espace n’est pas une légende. J’ai eu l’impression de passer la journée dans le décor d’une superproduction américaine, sauf que ce n’était pas de la fiction.
J’avoue avoir réservé cette visite surtout pour monsieur qui se rêvait astronaute enfant. Et j’en suis ressortie avec, moi aussi, des étoiles dans les yeux

Situé sur la presqu’île de Cap Canaveral (plus précisément de l’autre côté de la Banana River, à Merritt Island) le rêve commence sur cette route au milieu de nulle part, mais ultra-sécurisée. Nous sommes bien à la Nasa. 


Au Centre spatial Kennedy, de nombreux pans de l’histoire de l’aéronautique sont reconstitués, et c’est spectaculaire. On y trouve des simulations de décollage, mais aussi des hangars démesurés peuplés de fusées et capsules. Si vous avez de la chance, vous y serez au moment d’un lancement. Pour cela, vérifiez sur le site internet qui donne le compte à rebours avant le prochain, et vend des tickets pour une vue privilégiée. A quelques jours près, nous aurions pu assister à un décollage Space X.

Les deux parties à ne pas manquer au KSC sont le Space Shuttle Atlantis et le tour en bus, donc si vous ne restez qu’une journée, ne vous attardez pas trop à l’entrée du complexe et commencez par le fond.

Space Shuttle Atlantis. Nous avons adoré le pôle dédié à Atlantis, tout au bout du Visitor Complex. Impossible de le louper, son entrée sous les réacteurs de la navette est impressionnante. À l'intérieur, des personnes ayant travaillé sur le programme Atlantis sont à notre disposition pour répondre à toutes nos questions sur le vaisseau que l'on peut voir de très près. De nombreuses animations sont proposées, avec les postes de pilotage à tester, un circuit dans une station spatiale... Le clou du spectacle, c'est l'attraction Shuttle Launch Experience, la simulation de lancement d’une navette. Réservée aux personnes d'1,20m minimum, elle s'apparente au Star Tours de Disneyland Paris, en plus réaliste. Nous décollons réellement à la verticale avec les mêmes sensations de poussée et de tremblement que lors d'un décollage dans l'espace. Une expérience unique que nous ne sommes pas prêts d'oublier!

Bus Tour. Prévoyez du temps, la visite dure 2-3h car il fait un circuit avec un arrêt dans un hangar (avec les missions Apollo). Ce tour est compris dans le prix du ticket d'entrée. Ce tour en bus est le seul moyen d’accès dans la « restricted area » des zones de lancement, du fameux bâtiment Vehicle Assembly Building (vu dans de nombreux films), et de certains pas de tir. Le parcours est commenté (en anglais) et de petites télé dans le bus diffusent les images en support des commentaires. Les filles en ont profité pour s’assoupir. Lors du parcours en bus, on découvre que Merrit Island est un refuge animalier protégé par le gouvernement. En effet, seuls 10% de l'île est habité par la NASA, le reste est voué à la protection d'espèces animales (lamantin, tortue de mer, lynx...). Nous avons pu apercevoir des nids d’aigle à tête blanche (pygargue), cet animal symbole de l’Amérique.
La dernière halte du tour en bus est au Apollo Saturn V Center pour lequel la visite dure au moins une heure. Ce hangar gigantesque est à ne pas manquer: la fusée Saturn V est suspendue sur 111 mètres au-dessus des visiteurs. On y retrouve aussi de véritables morceaux de fusées, des capsules (Apollo), une jeep lunaire, et même un morceau de pierre de lune que l’on peut toucher.
Journey to Mars. Nous avons inscrit mon mari (40 dollars en supplément) au simulateur d’exploration sur Mars. Il a donc atteri et marché sur la lune! D’autres expériences sont proposées moyennant de 30 à 175 dollars. C'est une somme et il faut du temps supplémentaire. Pour les passionnés, c'est certainement un plus.

Rocket Garden. Ce jardin de fusées (Mercury, Gemini, Apollo) est ce qu'on voit dès l'entrée dans le parc. Il y a un côté poétique à se promener parmi ces engins qui sont allés dans l'espace. Des visites commentées avec anecdotes ont lieu régulièrement et rendent la visite attractive mais les panneaux d'indication peuvent suffir.
 
Children’s Play Dome. Le KSC propose une aire de jeux pour les enfants, parfaite pour les faire se défouler. Il est couvert (avantageux pour le soleil ou la pluie) et les parents ont des bancs et des tables (et du Wifi!) pour se poser eux aussi. 

Shopping. La boutique Space Shop, la plus grande, vaut le détour. Tout y est tentant. Des sweats et t-shirts, en passant par les badges ou les combinaisons si canons. Nous avons bien évidemment craqué sur quelques articles, pour prolonger le rêve une fois rentrés.

Nous n’avons pas eu le temps d’aller au Space Mirror Memorial, qui rend hommage à ceux qui ont donné leur vie pour la conquête spatiale. Pas moins de 24 astronautes lors des défaites de Columbia en 2003, Challenger en 1986 ou Apollo 1 en 1967. Les visites sont si denses qu'une journée c'est le minimum.
Kennedy Space Center, Space commerce Way, Merritt Island, FL 32953.  
Tarif adulte 57 dollars, enfant 47 dollars. Parking à 10 dollars. 
Déjeuner très correct à l’Orbit Café qui propose des salades, burgers ou pizzas.

mardi 12 mars 2019

Une journée à Cocoa Beach


Ce nom, Cocoa Beach, sonne si doux à mes oreilles. Peut-être parce que cette destination était la première de notre road-trip en Floride, annonçant le rêve américain devenu réalité.

Cocoa Beach a tenu ses promesses, son nom un peu désuet a été à la hauteur de ce qu’il annonçait. J’ai tout aimé à Cocoa Beach, la ville à taille humaine ou notre hôtel un peu défraîchi mais si confortable avec vue sur l’océan. Il m’a fait penser à une vieille demeure victorienne qui a une âme. D’ailleurs, m’a fille aînée m’a raconté s’être réveillée dans la nuit et avoir aperçu deux fantômes. Et je l’ai cru, l’atmosphère s’y prêtait tellement ! (le manque de sommeil du voyage aussi).

A peine arrivés, nous sommes partis pour la plage, à 50 mètres de là, et quel plaisir de sauter dans les vagues si puissantes, dont les surfeurs raffolent ici. Le multiple champion du monde, Kelly Slater, y est né. Et le grand magasin de surf (sur 2000 m²), Ron Jon Surf Shop, est une boutique de référence. Ses petits frères à Orlando, Fort Myers ou Key West sont plus modestes. 

La plage est restée assez sauvage, et la côte n’est pas dénaturée par le béton. J'y ai retrouvé un peu de Bretagne. Nous y avons croisé de nombreux retraités canadiens en vacances et des américains en quête de calme. Je ne les contredirais pas, j’y ai trouvé ce que je cherchais, la quiétude. C’était vraiment le spot parfait pour démarrer en douceur ce voyage. 

Le soir venu, il a fallu aller chercher le coucher de soleil de l’autre côté de la ville, le long de la Banana River (là aussi le nom est évocateur non ?). Nous y avons partagé un superbe sunset accompagnés par un héron et quelques retraités. Quel plaisir de ne pas être noyés dans une masse de touristes. Quelque part, c’était nous qui gâchions le moment avec nos appareils photos. 

Pour le repas, nous avons suivi les recommandations de notre hôtesse et je peux vous conseiller sans hésitation les deux adresses données sur Port Canaveral. Restaurants chaleureux et de qualité à prix modéré, le succès est au rendez-vous, il faut patienter pour avoir une table. 

Cocoa Beach a connu un véritable essor par sa proximité avec Cap Canaveral et le Centre Spatial Kennedy (à 24 kms au Nord) au moment du programme spatial américain dans les années 60, mais a gardé son âme de petite ville américaine. Je ne regrette pas une seconde de m’y être arrêtée et d’y avoir accordé du temps, c’était un parfait prélude aux journées qui allaient suivre.


Cocoa Beach Suites Hotel, 3655 North Atlantic Avenue, Cocoa Beach, FL 32931. Suite avec 2 chambres, 3 lits doubles et coin cuisine pour 105 euros la nuit.

Ron Jon Surf Shop, 4151 North Atlantic Avenue, Cocoa Beach, FL 32931.

Fishlips Waterfront Bar & Grill, 610 Glen Cheek Dr, Port Canaveral, FL 32920.

Grills Seafood Deck & Tiki Bar, 500 Glen Cheek Dr, Cape Canaveral, FL 32920.