mardi 16 juillet 2019

Road trip aux Etats-Unis: Motel ou Hôtel?

Partir en road trip aux Etats-Unis implique de trouver des lieux où dormir à chaque étape. Que l’on réserve à l’avance ou que l’on trouve au jour le jour, il y a deux possibilités, un hôtel ou un motel. 
Quelle est la différence exactement entre ces deux types d’hébergement ? Qu’est-ce qui est le mieux ? On a testé pour vous. 

Le motel est un type d’établissement spécifique et très répandu aux Etats-Unis. 
Il représente vraiment le cliché américain, vu et revu dans les films et séries. Impensable pour nous d’aller aux Etats-Unis sans dormir dans un motel !
Un motel (contraction de motor et hôtel) est un hôtel situé aux abords d’un axe routier, en périphérie des villes. C’est un bâtiment unique avec des chambres au rez-de-chaussée, voire sur un ou deux étages, dont toutes les portes donnent sur le parking. C’est cette particularité qui me fait souvent penser à une planque de gangsters en cavale, avec son ambiance de bord de route, la voiture garée devant la chambre et la possibilité de s’échapper à tout instant.

Une nuit dans un motel est moins chère que dans un hôtel classique, il n’y a pas toujours de réception, ni de petit-déjeuner (ou alors très sommaire). Les chambres possèdent un ou plusieurs lits, une télévision, un réfrigérateur, un micro-ondes, une salle de bain (et sont propices aux séjours à long terme).
Tous les motels que nous avons vus avaient deux grands lits doubles par chambre. L’opération était donc un peu plus compliquée pour nous (à 5) car il fallait trouver des chambres ou suites avec trois lits doubles ou (plus souvent) deux lits doubles et un canapé convertible ou un cinquième couchage, lit supplémentaire (roll-away bed) en option pour environ 20 dollars.

Certes, le prix d’une chambre est moins onéreux, mais le confort et la propreté restent acceptables si on ne sélectionne pas le motel le plus miteux de la région. Par contre, l’environnement est forcément plus bruyant, entre les voisins, l’ouverture directe sur l’extérieur, la grosse climatisation et la route.
Mieux vaut se renseigner, lire les avis, regarder les photos pour savoir où vous mettez les pieds. Car une nuit en motel c’est un peu comme ouvrir une pochette surprise, il y en a de tous types : originaux, typiques ou décevants. 

Reste que la solution motel est pratique en road trip car elle est adaptée au stationnement de la voiture. Si vous n’avez pas réservé en amont, un panneau « vacancy » vous permettra de savoir qu’il y a des chambres disponibles (à l’inverse de « no vacancy » si il est complet).
Il existe de nombreuses chaines de motel aux US, mais tous ne se valent pas (même à l’intérieur d’une même enseigne) : Motel 6, Wyndham Hotels (Travelodge, Super 8, Days Inn, Baymont…), Quality Inn, Choice Hotel. Il y a aussi des motels indépendants, à vous de chercher. 

En parallèle, un hôtel bénéficie d’un plus grand standing que le motel.
Son confort va croissant selon son nombre d’étoiles. Des services sont plus largement proposés (restauration, équipements, room service, piscine, laverie, salle de conférence).
Si, comme moi, vous voyagez avec un mari et des enfants qui aiment le confort et le luxe, mesurez bien votre réservation sur un motel très respectable, au risque d’avoir la soupe à la grimace. 

J’ai alterné hôtels et motels durant notre séjour en Floride et la première réflexion que j’avais quand on arrivait dans un motel c’était « on reste combien de nuits ici ? ». Mes compagnons de voyage en devenaient très critiques sur les hôtesses d’accueil un peu creepy, la piscine hyper fréquentée, et le petit-déjeuner réduit au minimum. Mais il faut comparer ce qui est comparable. Le motel faisait bien le job et nous n’y passions pas notre journée.
Pour info, voici les motels où nous avons dormi :
Shalimar Motel 6200 Biscayne Bvd, 33138 Miami.
Fairway Inn Florida City, 100 Southeast 1st Avenue, 33034 Florida City
Harborside Motel & Marina, 903 Eisenhower Dr, 33040 Key West (coup de coeur).

Et les hôtels fréquentés lors de notre voyage:
Cocoa Beach Suites, 3655 North Atlantic Avenue, 32931 Cocoa Beach
Quality Inn By the Parks, 2945 Entry Point Bd, 34747 Orlando
Comfort Suites, 5690 Honore Avenue, 34233 Sarasota
Hawthorn Suites by Wyndham, 3557 Pine Ridge Road, 34189 Naples
OB Brickell Miami, 1451 South Miami Avenue, 33130 Miami

vendredi 5 juillet 2019

Wynwood, quartier street art à Miami



A Miami, il n’y a pas que Miami Beach et Ocean Drive, il faut compter avec le quartier de Wynwood. C’est Argone du blog atasteofmylife, grande fan de street art, qui m’a donné envie la première d’aller m’y promener. Wynwood est réputé pour ses peintures murales colorées si tendance. 
Amateur ou non, on se sent bien dans ce musée de rue à ciel ouvert.
Revers de la médaille, attendez-vous à un défilé de selfies, pléthore de cantines bio, de brasseries artisanales, de boutiques de mode et de galeries d’art (comme la Rubell Family avec des œuvres de Jean-Michel Basquiat, Keith Haring ou Jeff Koons).

Ce lieu arty, était une zone industrielle lugubre il y a encore 20 ans. Des artistes ont commencé à s’installer dans d’anciens entrepôts, situés non loin du Design District où a lieu la manifestation d’art contemporain Art Basel. L’entrepreneur Tony Goldman a ensuite surfé sur la vague et redynamisé le quartier de Wynwood devenu ce lieu hautement instagrammable aujourd’hui. 
Au sein du quartier de Wynwood, le Wynwood Walls, musée gratuit en plein air, est incontournable. C’est un jardin qui présente de nombreuses œuvres de street art d’artistes célèbres. Tous les murs sont recouverts de dessins qui frappent l’œil. Une extension dans une ancienne décharge existe également, le Wynwood Doors, qui présente une collections d’artistes en devenir. 
A Wynwood vous pouvez voir entre autres les fresques murales de
Invader, Shephard Fairey, Retna, Kenny Scharf, Eduardo Kobra, Evoca 1, La Pandilla, Maka, Renda Writer, Ron English, Steep, Christopher Maslow, Kashink, Lady Pink.

Vous trouverez chez Miami Tripee une carte interactive de Wynwood avec la localisation des œuvres, de restaurants, parkings et arrêts de bus.

Wynwood Walls, 2520 NW 2nd Avenue, 33127 Miami. tlj 10h30-23h30, sauf le dimanche 10h30-20h.
Hôtel OB Suites Brickell, 1451 South Miami Avenue, 33130 Miami (742 euros pour 3 nuits dans un appartement tout confort 5 personnes et une vue sur Brickell et la baie de Miami).

mardi 2 juillet 2019

Miami Beach et Ocean Drive



Dernière destination de notre roadtrip en Floride, Miami, la capitale et Miami Beach, ce lieu qui évoque palmiers et bling-bling. Miami Beach est le quartier le plus branché et le plus luxueux de la capitale. Cette station balnéaire des années 30 est un décor de carte postale (et de série tv). Reliée à Miami Downtown par des ponts, la plage est large et l’eau d’un bleu turquoise intense. Et les cabanes de sauveteurs en mer font tellement partie de Miami Beach que la photo cliché devant celles-ci est à faire.

A l’extrémité sud, South Beach attire pour son architecture du début du 20e siècle au style Art Deco. Les bâtiments aux tons pastel d’Ocean Drive sont des pépites architecturales construites en 1926 après l’incendie du quartier. C’est le début du tourisme à Miami Beach, ce style floridien est nommé Tropical Art Deco. La clientèle branchée en fait la riviera américaine, une destination de vacanciers et noctambules attirés par la douceur du climat, le bronzage, le culte du corps, le sport (volley, gym, vélo, basket), les boîtes de nuit, l’animation des bars, les voitures de collection et de luxe. Ocean Drive est une virée classique et indémodable de jour comme de nuit pour sentir l’ambiance de cet alignement de bars, d’hôtels et de restaurants.

Miami Beach est une destination incontournable de Miami, il y a beaucoup de monde, mais la promenade piétonne dans le parc le long de la plage permet d’avoir un bel aperçu de la culture de la fête à outrance, et encore, nous n’y étions pas pendant le Spring Break. Contrepartie du succès, il faut regarder où l’on met les pieds sur la plage, les déchets et bris de verre faisant hélas partie du décor. (Un sauveteur m’a recommandé de laisser leurs sandales aux enfants).

Les hôtels à ne pas manquer : Carlyle, Leslie, Colony, Majestic, Avalon, Cavalier sur Ocean Drive ; Delano, Essex House sur Collins Avenue.

Y aller : traverser le pont en voiture, stationnement au parking public (moins cher, 2 dollars de l’heure tout de même).
Astuce : côté Ouest, la Biscayne Bay est plus calme avec une vue sur Downtown Miami, et les îles privées des milliardaires comme la Fisher Island. Vous y trouverez des hôtels avec piscine accessible  si vous consommez.
Nous logions à l’hôtel OB Suites Brickell, 1451 South Miami Avenue, 33130 Miami (742 euros pour 3 nuits dans un appartement tout confort 5 personnes et une vue sur Brickell et la baie de Miami).

vendredi 21 juin 2019

3 spots incontournables dans les Keys


Avant d’arriver à Key West, à l’extrémité de l’archipel des Keys, ou en en repartant, quelques lieux sont à découvrir et donnent envie de revenir explorer plus longuement ce rythme de vie si paisible propre aux Keys. Voici trois arrêts sur les Middle Keys qui ponctuent cette route si exotique de Floride (160 kilomètres d'Overseas Highway), à quelques heures seulement de Miami.

Robbie’s of Islamorada

A Islamorada, américains comme touristes étrangers viennent  chez Robbie’s. Sur la route des Keys, qui relie Miami à Key West, Robbie’s est une attraction populaire. Vous pouvez y nourrir les tarpons, ces très gros poissons prisés à la pêche au gros. Munis d’un petit seau garni de poissons (8,50 dollars) vous allez sur le ponton pour appâter les tarpons et les faire sauter hors de l’eau. Certains mettent la main entière dans la gueule du poisson. Vous pouvez également y voir des pélicans de très près, puisqu’ils sont à l’affût pour chiper les petits poissons tendus aux tarpons.
La marina de Robbie’s possède l’état d’esprit des Keys, dans une ambiance cool avec cet air de vacances perpétuelles. Parfait pour déconnecter du rythme de Miami. La marina est organisée comme un petit village avec des boutiques colorées, des échoppes proposent snacks, boissons et cocktails. Outre le nourrissage des tarpons, et un restaurant sur le ponton, Robbie’s c’est aussi une multitude d’activités possibles : pêche en bateau, location  de kayaks et paddles ou sorties snorkeling.
Nous n’y sommes restés que 2 petites heures, mais il est tout à fait envisageable d’y passer la journée. 

Morada Bay Cafe

A Islamorada également, le restaurant Morada Bay est une adresse qui circule entre voyageurs à la recherche d’un cadre idyllique. Qui n’a jamais rêvé d’un repas sur la plage, les pieds dans le sable avec une vue spectaculaire sur l’océan. Pour compléter le décor de carte postale, le Morada Bay propose des cocktails au fort potentiel instagrammable. Si vous restez pour le repas, les spécialités à tester sont les clams à la morada et les conques bahamian.
A Islamorada, nous n’avons volontairement pas visité le Theater of The Sea, pour des raisons éthiques et considérant que la Floride nous offrait largement la possibilité de voir et nager avec des dauphins, mais en liberté, comme à Naples

Bahia Honda State Park and Beach (Big Pine Key)

Un peu plus proche de Key West, juste après la ville de Marathon (où là aussi il est possible de nager avec des dauphins au Dolphin Research Center), se trouve un petit paradis. Le Bahia Honda State Park est à la pointe de l’île de Big Pine Key, entre le Golfe du Mexique et l’Atlantique.
L’entrée est payante (8 dollars par voiture), comme dans tout parc d'état américain (comme à Lovers Key State Park). Quelques dollars pour l’accès à un lieu paradisiaque ; D’un côté une plage étroite avec un petit lagon à l’eau turquoise où les plus jeunes ont pied pendant longtemps, parfaite pour les enfants. De l’autre côté, une plage plus profonde avec un point de vue sur l’ancien pont de chemin de fer détruit par un ouragan.
Nous avons passé plusieurs heures à alterner baignade, observation de la vie sous-marine avec masque et tuba au milieu des herbiers. Même les enfants ont pu voir des coquillages, des petits poissons, une raie, des bernard-l’ermite et des oiseaux de rivage. 
A savoir, il y a des algues dans l’eau, volontairement laissées pour la préservation de la flore sous-marine. Les Keys ayant été particulièrement touchées par l'ouragan Irma en 2017, il faut du temps pour que la nature retrouve sa superbe.
Bahia Honda est une des seules plages publiques des Keys, qui a souffert lors d’ouragans mais dont les garants veillent à sa conservation. Sur place, vous trouverez aussi une boutique bien organisée, des douches, vestiaires et commodités. 

Si vous avez envie de découvrir d'autres lieux et de voyager plus longuement sur les Keys, n'hésitez pas à lire les meilleurs spots à voir aux Keys de Smadjita.

Robbie’s, 77522 Overseas Highway, 33036 Islamorada (sur la droite en venant de Miami, juste après un pont)

Morada Bay, 81600 Overseas Highway, 33036 Islamorada

Bahia Honda State Park, 36850 Overseas Highway, 33043 Big Pine Key