lundi 29 octobre 2018

Circuit en famille à Montmartre



Le week-end dernier, j’ai emmené la famille dans le quartier de Montmartre que j’ai déjà arpenté de nombreuses fois, seule ou en couple mais jamais avec les enfants. Avec les filles, l’idée était d’éviter le plus possible la foule qui se presse au pied du Sacré Cœur et place du Tertre mais de découvrir toutes les pépites au détour des rues et des petits passages de la butte. Voici notre circuit (comptez deux bonnes heures). 

Au départ du métro (ou du parking) Anvers, nous avons remonté la rue de Steinkerque, en ignorant les joueurs de Bonneteau et les boutiques souvenirs made in china, pour arriver au pied de la butte Montmartre. Nous avons pris le parti de limiter le nombre de marches à gravir et de prendre le funiculaire (à gauche du Square Willette et de son magnifique carrousel) pour le plaisir des plus jeunes. 

Arrivés au Sacré Cœur, nous avons rapidement profité de la vue sur Paris qui fait s’amasser des centaines de touristes et nous nous sommes dirigés sur la gauche, en direction de la place du Tertre. La foule et les terrasses de café ne rendant pas justice à l’âme que cette place avait il y a des dizaines d’années, nous nous sommes rapidement éloignés en descendant la rue des Saules sur la droite pour voir les Vignes de Montmartre (environ 2.000 pieds de vigne), ainsi que le cabaret du Lapin Agile, symbole du quartier, fréquenté autrefois par Apollinaire ou Picasso.
 
Nous n’avons pas pris le temps de visiter le musée Montmartre et les jardins Renoir qui peuvent être aussi une endroit agréable pour une halte.
Nous sommes passés devant La Maison Rose, bâtisse rendue célèbre par le peintre Utrillo, avant de prendre la rue Saint Vincent pour arriver place Dalida. Depuis sa statue au décolleté luisant (ses admirateurs en ont fait un porte-bonheur), nous avons une vue imprenable sur la rue de l’Abreuvoir et le Sacré Cœur. 

Nous nous sommes alors dirigés vers l’allée des brouillards, si bucolique, où l’on devine des pavillons en plein Paris (Renoir habita au numéro 6). Nous avons alors fait un arrêt au square Suzanne Buisson pour défouler les kids.

Arrivés place Marcel Aymé et sa statue du héros du Passe-muraille, nous sommes redescendus en direction du Moulin de la Galette, autrefois guinguette célèbre et seul moulin à vent toujours en état de marche sur la butte.
 
Nous avons alors descendu tranquillement la rue Lepic puis tourné à gauche dans la rue Durantin pour admirer les œuvres de street art de cette rue paisible.
Nous avons alors replongé dans le flot de touristes en retrouvant place des Abbesses, pour prendre un brunch  bien mérité chez Coquelicot. Nous n’avons pas oublié de prendre la pose devant le mur des « je t’aime » (écrit en 311 langues différentes), dans le square Jehan Rictus, juste derrière la place.

Pour terminer notre promenade, nous avons pris la rue Yvonne Le Tac (avec un arrêt chez Petit Pan) pour rejoindre notre point de départ, la place Saint-Pierre et ses célèbres boutiques de tissus du Marché Saint-Pierre. 
Par météo capricieuse, vous pouvez également vous arrêter à la Halle saint-Pierre, lieu à la fois galerie d’art, musée, librairie et coin café.
Cette plongée dans Montmartre nous a aussi remémoré de nombreuses images du film Amélie Poulain que vous pouvez retrouver dans de nombreux lieux: les commerces de la rue Lepic, le café des Deux Moulins, l’épicerie Maison Collignon (Au marché de la Butte), le square Willette au pied de la basilique du Sacré Cœur et son manège à l’ancienne.

A savoir, il existe une alternative moins fatigante : emprunter le Montmartrobus au départ de Pigalle qui fait le tour des rues les plus pittoresques en 40 minutes ou le Petit train de Montmartre au départ de Place Blanche (devant le Moulin rouge) et arrivée place du Tertre pour un circuit commenté.

Autres quartiers parisiens à découvrir: La petite ceinture du 15e, la Grande Mosquée de Paris, l'île de la Cité.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ici. Ce blog aime les échanges et le partage.