jeudi 18 février 2016

Etre une princesse

J’ai pris le parti d’être une princesse et ne pas me transformer en belle-mère acariâtre de Cendrillon. (Qui sait si avant d’être celle que l’on connait la méchante belle-mère n’a pas été une douce et aimable princesse ?)
Comment ? Tout simplement en lâchant prise.
Plutôt que de crier, râler, subir la mauvaise humeur de la pré-ado, stresser d’avoir oublié le sac de piscine de la petite, m’accrocher à cet email du boulot, ou pester sur le nettoyage de la caisse du chat… je laisse tomber (comme dirait Elsa : Let it go !).
Je suis une vraie princesse, je suis moi, j’ai droit d’être imparfaite mais je suis tout sourire. Je n’accorde pas d’attention à ce qui n’en vaut pas la peine et je vais à l’essentiel: ce qui compte et ce qui est bon pour moi.

Mardi dernier, je suis allée à une soirée de grandes princesses au Salon des miroirs du passage Jouffroy. Ce soir-là, la princesse était fatiguée, elle est rentrée bien avant que son carrosse ne se transforme en citrouille. Et même en pyjama sur le canapé, l’essentiel était là, j’étais une princesse.
Nouveau livre en découpage dentelle sur les Princesses des éditions Gautier-Languereau 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ici. Ce blog aime les échanges et le partage.