vendredi 20 janvier 2017

Les goûters faits maison, merci Thermomix!


Des années, qu’à chaque rentrée scolaire, je prends la résolution de donner moins de goûters industriels aux enfants… Et puis, le quotidien, le rythme à tenir, l’appel si simple du placard à gâteaux industriels...font que je cède à la facilité et que les filles mangent des biscuits bourrés de sucre, de sel, voire d'huile de palme.
Cette année, un détail de taille a modifié ma gestion des goûters à fournir après l’école. 
Nom de code : TM5, alias le dernier robot cuiseur de la famille Thermomix de chez Vorwerk.
Notre cher papatissier s'est lancé dans cette activité parallèle et arrondit les fins de mois. Et nous, on en profite en cuisinant!
A partir du moment où on commence à s’en servir, on ne s’arrête plus car tout devient plus rapide, presque un jeu. C’est donc plusieurs fois par jour qu’il rentre en jeu. Outre les soupes, risottos, plats en sauce, cuissons à la vapeur, béchamel… nous faisons désormais beaucoup de pâtisserie.
Crinkles, pain d’épices, navettes, cookies, gâteau au yaourt, gâteau au chocolat express. Les pains au lait et brioches ne se conservent pas encore assez longtemps mais on y travaille !
En tout cas, quel plaisir de ne plus acheter de gâteaux industriels, mais de faire le stock de farine, sucre, miel, and co.
Gros bénéfice pour les filles qui mangent plus sainement au goûter de l’école, un peu moins pour les parents qui ont tendance à y goûter aussi…
J'étais sceptique et je trouvais le prix indécent. Je ne pensais pas le dire un jour mais ce robot a vraiment changé ma relation à la cuisine. Moins de contraintes, plus de plaisir et surtout beaucoup de temps gagné avec des économies à la clé ! 
Et chez vous? vous y arrivez avec les goûters? Tentés par un robot?

mardi 17 janvier 2017

Le Futuroscope avec des enfants, à partir de quel âge?


Des années que nous attendions de retourner au Futuroscope. Tout simplement pour que les enfants puissent en profiter réellement. Lors de notre séjour dans la Vienne, nous avons pu leur faire la surprise d’une journée au parc de l’image.
Pour profiter du Futuroscope en famille, il faut savoir que ce n’est pas l’âge qui compte, mais surtout la taille qui permet ou non d’accéder aux attractions.
Avec un enfant qui fait plus d’1m05, bingo ! Vous pouvez faire ensemble quasiment toutes les attractions proposées sur le parc (20 sur 22). Seule indication : l’enfant doit être accompagné d’un adulte.
Nous avons donc pu faire toutes les attractions dont nous avions envie, sans contraintes.
Il y en a pour tous les goûts selon le type de sensations recherchées, plutôt image version cinéma xxl ou plutôt sensations. 

Les filles ont eu un peu de mal avec Arthur et les Minimoys, nous ne sommes pas trop habitués à la 3D, donc la 4D c’était sûrement un peu trop. Alors que nous, adultes, avons vraiment été bluffés par cette attraction ! 

Notre benjamine de 6 ans et demi a beaucoup aimé L’Age de glace, elle a retrouvé le petit écureuil et a vraiment vécu son aventure à la poursuite de son gland en immersion 3D et le sol qui tremble un peu. Le Petit Prince était vraiment aussi adapté aux plus jeunes, dans la poésie de Saint-Exupéry et des images qui nous replongent dans l’histoire. A noter, le nombre de volcans sur la planète du Petit Prince est inexact dans l’attraction (perfectionnistes). Le spectacle de magie Imagic a eu aussi beaucoup de succès, nous sommes tous amateurs de magie et les numéros étaient vraiment à la hauteur ! Quant aux Lapins Crétins, elle en attendait sûrement trop, alors que c’est plutôt simple. Je suis la seule à avoir ri de bon cœur de ce genre d’humour. 

L’aînée et la cadette (9 ans et 10 ans) ont partagé avec nous le plaisir de Danse avec les robots (plus de 1m20). De la musique de Martin Solveig, des bras de robots animés pour nous faire danser en rythme, un bonheur ! D’autant plus que l’on peut choisir son niveau de difficulté. Nous avons commencé avec le plus doux et terminé sur le 3 la tête à l’envers.  J’étais aussi ravie car les filles ont partagé avec nous le plaisir de retrouver l’attraction de nos vingt ans… La Vienne Dynamique. Le film garde sa fraîcheur même si ça bouge beaucoup moins que les nouveautés du parc. 

Pour ces attractions qui effrayaient la plus petite, elle a pu être avec nous sur des sièges fixes ou sur la plateforme d’observation. Gros point positif: on peut vraiment rester ensemble. Et je tiens aussi à souligner la convivialité et le grand sens de l’accueil du personnel du Futuroscope à qui je donne la palme du service de tous les parcs jamais visités (les américains àgrandes oreilles inclus).
Nous nous sommes concentrés sur les attractions du parc et avons quasiment pu tout tester. En famille, nous avons fait le tour, Dynamic, La loi du Plus Fort, Le Monde de l’Invisible, l’Explorarium… Nous avons pris de la hauteur avec le Gyrotour et en avons pris plein les yeux avec ces constructions futuristes qui vont des années 90 à nos jours… L’architecture des bâtiments est vraiment soignée et nous plonge dans le rêve à elle seule. Le parc garde son esprit de modernité et permet de se promener dans un ensemble de bâtiments futuristes cohérents avec des œuvres d’art disséminées dans les allées. Futur l’Expo a plu à toute la famille, nous y avons passé un long moment à faire des expériences, et tester des robots. On a même goûté à de la cuisine moléculaire. 

Près de l’entrée, il y a Le Monde des enfants avec des aires de jeux et de petites attractions identiques à celles de France Miniature. Nos filles les adorent, mais nous n’étions pas là pour ça. Ça peut vraiment permettre de passer une très bonne journée même avec des plus petits.
A savoir, les enfants de moins de 5 ans ne payent pas, donc c’est d’autant plus l’occasion de partager ces moments avec eux, ils auront de quoi s’amuser. 

Le soir venu, nous avons assisté au spectacle nocturne La Forge aux étoiles, imaginé par la troupe du Cirque du Soleil. Nous n’avons pas accroché à l’histoire qui n’était là qu’un prétexte au spectacle de son, lumière et jeux d’eau. Mais visuellement c’était vraiment réussi : les projections de lumière sur les jets d’eau, le feu, la musique nous ont emportés dans la féérie.
En tout cas, le Futuroscope a bien changé en presque 20 ans et continue de s’agrandir : toujours de l’image mais aussi des spectacles et attractions à sensations.

Image d'Epinal du Futuroscope
Bwaaaa! Lapins Crétins au Futuroscope
Une rencontre au Futuroscope
De l'art dans les allées du Futuroscope
Vue depuis le Gyrotour
Forge aux étoiles
Good night sweeties
Futuroscope
Avenue René Monory. 86360 Chasseneuil-du-Poitou.
1h30 de Paris en TGV, 3h en voiture.
37 euros pour les enfants, 45 euros pour les adultes. Tarifs dégressifs à partir de 4 personnes et possibilité de billets couplés avec une nuit à l’hôtel. Parking : 7 euros.

Pour les repas, nous avons déjeuné à un tarif raisonnable aux Comptoirs du Monde, et dîner aux Saveurs du Soleil. Là encore, l’accueil et le service sont très bien et les plats vraiment corrects pour de la restauration touristique.  

mardi 10 janvier 2017

Jamais contente ou l'ambivalence de l'adolescence

Les filles dévorent les rayons littérature pour la jeunesse et certains auteurs fétiches ont beaucoup de succès chez nous. Marie Desplechin en fait partie. Après avoir lu Verte, Pome et Mauve, je leur ai naturellement proposé la trilogie du journal d'Aurore,  non sans malice à la vue des titres évocateurs "Jamais contente ", "Toujours fâchée " et "Rien ne va plus".
Gros succès auprès des jeunes lecteurs, à tel point que la version BD est sortie en 2016, et que le film d'Emilie Deleuze sort ce mercredi 11 janvier 2017 en salle.
Pas évident d'adapter un journal intime à l'écran et pourtant, le film "Jamais contente" réussit à garder l'histoire sans la forme. Résultat: une comédie douce amère sur la vie d'Aurore, 13 ans, protestataire née. 
Ici, certaines répliques sont déjà cultes, car même si le roman a une note mélancolique, le film s'en sort avec de l'humour attendrissant. 
Nous avons tous passé un très bon moment en famille. Je le recommanderais à partir de 8 ans. Léna Magnien, dans le rôle d'Aurore a le charisme et l'énergie pour incarner l'ado ronchon qui cherche sa place dans sa famille, à l'école, parmi ses amis... Ces questions sont abordées avec humour, sans tomber dans le cliché.
Et Alex Lutz en professeur digne du Cercle des poètes disparus est un pur bonheur! De La Princesse de Clèves en passant par Tristan et Yseult ou les poèmes de Francis Ponge, il excelle dans son rôle face à la critique littéraire paumée d'Aurore.
Pour vous faire une idée, voici la bande-annonce de Jamais contente.
Parce que la pré-adolescence ça frappe toujours trop tôt à la porte et qu'il vaut mieux rapidement prendre du recul. Je ne peux que vous conseiller ce moment de détente avec une adolechiante pour un regard doux et acide sur les prochaines années à venir. En espérant que le personnage de tête à claques contestataire n'inspirera pas trop nos enfants!
Courtesy of Jamais contente
Dédicace de Marie Desplechin herself

vendredi 6 janvier 2017

Bonne ou belle, tant qu'elle est sereine


Je suis de moins en moins adepte de ces bilans de fin d’année et résolutions de nouvelle année. Ma vie n’est jamais assez bien rangée fin décembre.
D’autant plus que les rentrées scolaires ont plus d’impact sur mon ressenti du début d’une nouvelle année. Merci les enfants !
En tout cas, je vous souhaite du fond du cœur une année 2017 en santé et en beauté !
Et un grand merci pour vos échanges ici, sur Instagram et Facebook.
Je retiendrais nos partages sur nos séjours en famille qui laissent des souvenirs indélébiles, mon intérieur et ma déco qui me font tant de bien, le chat de la maison qui fait partie intégrante de notre vie, notre trio de filles toujours aussi magique, ma passion pour les paysages.
Voici en condensé mon bestnine2016.
Il y a eu Porto Vecchio, Londres, Marseille, le village des Monédières en Corrèze, le département de la Vienne et ses merveilles (Village flottant de Pressac, Poitiers, Défi'Planet, Futuroscope, Vallée des singes), l'hôtel spa de Forges les eaux, le Parc Astérix, des spas, des brunchs.
Cette année, le blog aura 7 ans, l’âge de raison? Pourquoi pas. Si je ne devais retenir qu’un billet coup de cœur cette année ce serait Le miroir aux alouettes de Violette.
Je me consacre à ce(ux) que j’aime et je continue d’être sincère ici et ailleurs. Merci d’être là, dans la bienveillance. Et profitez de chaque instant, nouvelle année ou pas. Carpe diem

lundi 26 décembre 2016

Morceaux de déco #4 Douce fin d'année

Les boules de neige seront factices pour cette fin d'année, mais nous avons le sourire au bord des lèvres. Nous allons nous appliquer à pratiquer l'art du hygge et capter ces instants de lumière d'hiver.
Quelques jours pour migrer de famille en belle-famille. Pour savourer cette pause avant de replonger dans une nouvelle année. Pour grignoter quelques conversations et jeux de sociétés avec les siens.
Belle échappée de fin d'année à vous! Et à très vite!
Bises,
Marion

mardi 20 décembre 2016

Des idées de cadeaux de Noël de dernière minute


Si vous ne trouvez pas le graal de ce Noël 2016 en rupture de stock (micro kidi super star de Vtech, patins à roulettes Soy Luna, ou encore les œufs Hatchimals) ou tout simplement si vous remplissez la hotte au dernier moment, il y a des jouets valeurs sûres.
Pour miser sur des cadeaux qui seront utilisés plus longtemps que le temps des vacances scolaires, mieux vaut ne pas se cantonner aux jouets largement suggérés aux enfants par la publicité. Des trésors de jeux qui raviront les kids toute l’année sont dans les rayons. 
Voici quelques idées.
* Les Plus Plus, venus tout droit du Danemark, ce jeu développe imagination et créativité. Il s’agit de pièces à la forme unique qui permettent de créer en 2D et 3D à l’infini, façon Lego.
* Les Laser Pegs sont des petites briques translucides de la même forme que les Lego, et donc compatibles à tous les jeux de briques du marché. Une fois la figure imaginée, il est possible de les illuminer grâce à une base d’alimentation. La création s’éclaire et c’est magique.
* Le Mako moulage, celébre marque made in France est de retour. Simples et efficaces, des moulages de toutes formes sont proposés (princesses, dinosaures, chevaux…) pour une activité aimée des enfants.
* Les figurines Papo ou Schleich sont incontournables. Que ce soit des animaux, des chevaliers ou des dinosaures, ces figurines se prêtent à tous les jeux d’imagination des enfants. D’excellente qualité, c’est un des best of ici.
* Les jouets en bois et les incontournables Kapla, là encore venus des pays nordiques. Aussi joli qu’écolo, les planchettes en bois naturel permettent de créer à l’infini. De la simple tour la plus haute possible, au château, bateau ou ranch… Chez nous, elles servent de supports aux histoires inventées avec les figurines.
* Des livres, encore et toujours, il y a tant de titres et d’albums pour enfants qui font plaisir à coup sûr, que je ne peux m’empêcher d’en mettre toujours sous le sapin… L’amour de l’objet, des promesses de rêverie, de ces histoires à raconter, c’est un plaisir d’offrir cette porte vers l’évasion littéraire. 

Je vous souhaite une belle semaine d’avant-Noël et de très belles fêtes avec ceux que vous aimez. Que les étoiles brillent dans les yeux des petits et grands. Bises, Marion.