lundi 20 novembre 2017

À la découverte du Périgord en famille

Les vacances de la Toussaint sont souvent pour nous l’occasion de découvrir une région en arrière-saison touristique. Les années précédentes nous avons découvert la Vienne et la Corrèze. Cette fois-ci, direction le Périgord, berceau de la préhistoire et de sites médiévaux.
Nos journées se sont partagées entre détente le matin et excursions l’après-midi. C’est fou comme nous avons totalement déconnecté dès notre arrivée. Cette bouffée d’oxygène et de verdure nous a permis de recharger les batteries.

Notre grand chalet sans connexion Wi-Fi, ni télévision, de la base de loisirs de Rouffiac était exactement ce qu’il nous fallait. Des vacances en Edge (équivalent à de la 2G), ça permet de profiter de la nature et du calme. Ce ne sont pas les plus jeunes qui ont eu le plus de mal à s’adapter à cette vie de Robinson…

Nous en garderons des souvenirs mémorables : la cueillette de champignons et de châtaignes, les parties familiales de 7 familles, de ping-pong et de babyfoot, les petites routes interminables derrière un tracteur pour la moindre baguette de pain, la mini « fugue » de notre pré-ado en puissance (comment ça, ça ne compte pas ?).

Et puis le téléphone portable nous aura été utile finalement : pour son appli torche, le soir où nous avions décidé de faire griller les châtaignes au barbecue… Les vacanciers en herbe que nous sommes avaient oublié comme la nuit tombe vite en novembre.

Le Périgord, ou département de la Dordogne, est une région adaptée à tout type de famille. La destination se prête aux vacances avec enfants, nous avons croisé énormément de familles.

Pour les sportifs, il y a le choix entre randonnée, vélo, accrobranche, canoé sur la Vézère ou la Dordogne, escalade, ski nautique… Des activités idéales aux beaux jours.

Pour des vacances plus culturelles et ludiques, la région regorge de monuments classés, comme ces 15 grands sites du Périgord. C’est ce gros potentiel patrimonial qui nous a attiré pour l’automne.

L’idée était de découvrir « en vrai » les périodes de la préhistoire et du Moyen-Age, étudiés en classes de primaire, ou comment donner vie aux programmes de l’Education nationale. Voici les sorties en famille testées dans le Périgord.

Activités préhistoriques :

L’incontournable Lascaux IV, cette grotte à qui j’ai réservé tout un billet tant la visite m’a émue. N’oubliez pas de réserver sa visite en ligne à l’avance ( et pourquoi pas un billet jumelé avec le Parc du Thot) c’est fabuleux ! La visite dans la grotte reproduite au millimètre près est magique. Puis la découverte des dessins préhistoriques peints (et gravés), mis sous la lumière blanche et la visite ludique avec tablette ont bien captivés les enfants.

Tarifs : adulte 16 euros, enfant 10,40 euros.
Lire aussi >> Voir la grotte de Lascaux IV et s'émouvoir

Le parc du Thot, complément de Lascaux Centre International de l’Art pariétal, propose une découverte d’animaux aux origines préhistoriques, mais aussi des ateliers (art pariétal, parures préhistoriques, fouilles archéologiques, taille du silex).

Tarifs : adulte 9 euros, enfant 5,90 euros.
Billets couplés Lascaux + Parc du Thot : adulte 20 euros, enfant 13 euros.

La grotte du Grand Roc est un trésor de la nature resté intact depuis des millénaires. C’est ce qui a le plus impressionné les enfants qui découvraient pour la première fois une grotte avec de si belles particularités géologiques : cristallisations, stalactites et stalagmites, coulées de calcite, colonnes, dentelles…

Tarifs : adulte 7,80 euros, enfant 5,30 euros.

Le site troglodytique de Laugerie Basse aux Eyzies-de-Tayac est un abri préhistorique habité par Cro-Magnon il y a 15.000 ans. C’est presque inimaginable ! La visite avec tablettes et les fouilles 2.0 pour voir le lieu dans son contexte historique rendent la vie à la préhistoire plus concrète.

Tarifs : adulte 8,30 euros, enfant 5,80 euros.
Billets jumelés Grand Roc + Laugerie Basse : adulte 11 euros, enfant 6 euros.

Activités médiévales :

Le château de Biron propose un atelier de blasons, parfait pour apprendre les noms médiévaux des couleurs. Il n’est pas meublé et a servi de lieu de tournages à de nombreux films (Les visiteurs 2, Jeanne d’Arc, La Fille de d’Artagnan…). C’est l’image type du château médiéval. L’été, des activités sont proposées (chasse aux trésors, monnaies, armes).

Tarifs : adulte 8,30 euros, enfant 5,40 euros.

Le château de Bourdeilles, ou plutôt les châteaux de Bourdeilles permettent de faire deux visites en une. D’un côté le château d’époque médiévale, et de l’autre le château Renaissance (meublé), sont édifiés sur une falaise dominant la rivière Dronne. Le livret de visite accompagne les enfants dans les différentes parties et permet de reconstituer la phrase emblème du blason de la famille des Bourdeille. Non loin de là, se trouve l’abbaye de Brantôme.

Tarifs : adulte 8,30 euros, enfant 5,40 euros.

Le cloître de l’abbaye de Cadouin est un lieu dont le calme permet d’apprécier les colonnes sculptées et les voûtes compliquées. La couleur de la pierre rend le cloître lumineux. Nous y avons découvert la rigueur de l’ordre des Cisterciens.

Tarifs : adulte 7 euros, enfant 4,10 euros.

Sarlat est la cité historique incontournable du Périgord. Les bâtiments, ruelles, venelles et placettes datent essentiellement de l’époque médiévale et de la Renaissance. Nous en avons profité le temps d’une douce soirée d’été. Les filles ont aimé la place du marché aux oies, tandis que nous nous sommes extasiés devant les immenses portes en fer de l’ancienne église Sainte-Marie conçues par Jean Nouvel.

Nous avons vraiment profité du calme du Périgord, région chargée d’histoire, où la nature est omniprésente. Je sais que nous y reviendrons. Il nous reste tant à découvrir : le gouffre de Padirac, Rocamadour, Pech-Merle… et pourquoi pas, revoir Lascaux IV, pour le plaisir.
N’hésitez pas à me laisser en commentaires d’autres idées et bonnes adresses pour compléter ce guide sur le Périgord. 
Le Périgord en famille, camping de Rouffiac by @lespetitesm
Le Périgord en famille, grotte du Grand Roc by @lespetitesm
Le Périgord en famille, grotte du Grand Roc by @lespetitesm
Le Périgord en famille, grotte du Grand Roc by @lespetitesm
Le Périgord en famille, abri préhistorique de Laugerie Basse by @lespetitesm
Le Périgord en famille, abri préhistorique de Laugerie Basse by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Sarlat-la-Canédat by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Sarlat-la-Canédat by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Sarlat-la-Canédat by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Sarlat-la-Canédat by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Sarlat-la-Canédat by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Bourdeilles by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Bourdeilles by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Bourdeilles by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Bourdeilles by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Bourdeilles by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Bourdeilles by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Bourdeilles by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Bourdeilles by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Rouffiac by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Lascaux by @lespetitesm
Le Périgord en famille, Lascaux by @lespetitesm

jeudi 16 novembre 2017

Venise en acqua alta, les pieds dans l'eau

Pour notre dernière journée à Venise, nous avons eu une grande surprise. L’olive dans le Spritz de notre séjour : Acqua alta (hautes eaux). Ou quand la mer adriatique envahit les rues de la cité des Doges et met Venise les pieds dans l’eau.

Une météo favorable, début novembre, du vent, la marée et voilà que les canaux débordent et que l’eau investit la Piazza San Marco et les ruelles.

Les habitants se calfeutrent, la ville met en place des passages surélevés sur des pontons, et les touristes sont aux anges.

Munis de sur-chaussures de plastique coloré vendues dans la rue ou de bottes, un air de Disneyland flotte dans la ville. On rit, on prend des photos improbables, comme ce café les pieds dans l’eau (au sens littéral du terme).

Nous sommes restés émerveillés par cette atmosphère où la nature reprend ses droits et où l’homme s’adapte aux caprices de la météo.

Merci Venezia pour ce visage extraordinaire que tu nous a montré. 
acqua alta à Venise by @lespetitesm
acqua alta à Venise by @lespetitesm
acqua alta à Venise by @lespetitesm
acqua alta à Venise by @lespetitesm
acqua alta à Venise by @lespetitesm
acqua alta à Venise by @lespetitesm
acqua alta à Venise by @lespetitesm
acqua alta à Venise by @lespetitesm
acqua alta à Venise by @lespetitesm
acqua alta à Venise by @lespetitesm
acqua alta à Venise by @lespetitesm
acqua alta à Venise by @lespetitesm
acqua alta à Venise by @lespetitesm

lundi 13 novembre 2017

12 façons de profiter de Venise en novembre: la dolce vita

Week-end en amoureux, gondoles, demandes en mariage, pont des soupirs… voici tous les clichés que Venise nous inspire. 
Et puis, il y a la Venise des canaux et des ponts, des jeux d’ombres et de lumière, des couleurs vertes de l’eau et ocres des bâtiments.

C’était ma première fois dans la cité des Doges. Pour autant, je ne voulais pas que cette escapade romantique se transforme en course touristique. Ce fut assez simple, la ville en soi est déjà un musée à ciel ouvert. On peut aisément imaginer tous ces palais aux façades décorées. Et en période de Biennale (tous les 2 ans), l’art contemporain s’invite partout dans les rues, les expos…

Début novembre, nous avons eu un temps frais et lumineux, parfait pour ne pas souffrir de la chaleur et ne pas avoir trop de monde.

Nous avons donc flâné dans les ruelles, sur les ponts, et nous nous sommes laissés porter au gré des vaporetti. Nous avons découvert la ville depuis le Grand Canal, mais aussi dans les petites rues étroites et escarpées. Evidemment, nous nous sommes perdus, plusieurs fois, et nous avons parcouru des kilomètres.

Finalement, nous sommes tombés au gré du hasard sur les principaux points d’intérêt touristiques pour quelques bains de foule. Dès que la fatigue se faisait sentir, le remède était tout trouvé : vaporetto ou Spritz (ou Bellini) en regardant passer les bateaux.

Voici 12 astuces pour profiter de Venise sereinement :

1. Prendre un Pass actv, pour le bus et le vaporetto à volonté. 40 euros les 36 heures, sachant qu’un billet simple est à 4 euros et qu’il donne accès à toutes les îles. À savoir que nous n’avons vu aucun contrôleur (esprit rebelle).

2. Depuis l’aéroport, le bus est rapide et plus économique que le bateau ou le taxi. En arrivant à la gare routière, vous pouvez prendre un vaporetto pour remonter le Grand Canal jusqu’à San Marco et avoir un premier aperçu de la ville. Le coup de cœur est immédiat, au-delà du cliché carte postale, Venise a du cachet et de l’authenticité.

3. Vivre Venise place Saint-Marc, prendre le pouls de la cité, puis s’éloigner vers un campo (place) ou au bord d’un canal pour un Spritz ou un café. Attention, pour la visite de la basilique San Marco, vous ne pouvez pas rentrer avec un sac à dos, il y a une consigne gratuite et surveillée dans une rue juste à côté.

4. Se perdre dans les quartiers moins touristiques mais tout aussi vivants (et moins chers) tels que Cannaregio, Dorsoduro

5. Admirer la vue sur Venise depuis le campanile de l’île San Giorgio Maggiore plutôt que de celui de San Marco. C’est moins cher, il y a moins de monde et un ascenseur.

6. Passer le matin à la Fenice pour s’informer sur le concert classique du soir et avoir un billet à prix réduit.

7. Faire son marché au Rialto et s’approvisionner en tomates séchées, bouquet de pimets et fruits. S’extasier devant les couleurs des fruits et légumes et le prix des champignons. Observer le ballet des mouettes près des étals des poissonniers.

8. Aller sur le pont du Rialto le soir, quand il y a moins de monde et découvrir l’intérieur des palais éclairés depuis le vaporetto.

9. Aller dans un musée national gratuitement le premier dimanche de chaque mois.

10. Réserver ses billets pour la visite du Palais des Doges au moins 48h à l’avance.

11. Ne surtout pas manquer le détour coloré sur l'île de Burano.

12. Ou aller à la plage sur l’île de Lido
Support pour la Biennale de Venise by @lespetitesm
Venise, ses ponts by @lespetitesm
Venise ses palais by @lespetitesm
Venise ocre by @lespetitesm
Venise hôtel sur l'eau by @lespetitesm
Venise, le canal est une rue @lespetitesm
Venise, ruelle by @lespetitesm
Venise, palais by @lespetitesm
Venise, grand Canal by @lespetitesm
Venise, pont du Rialto by @lespetitesm
Venise by @lespetitesm
Venise, Biennale, Glasstrees by @lespetitesm
Venise, les pieds dans l'eau by @lespetitesm
Venise, depuis le vaporetto by @lespetitesm
Venise, Servizio Gondole by @lespetitesm
Venise, le palais des Doges by @lespetitesm
Venise, la tour de l'horloge by @lespetitesm
Venise, basilique San marco by @lespetitesm
Venise, basilique San marco by @lespetitesm
Venise, basilique San marco by @lespetitesm
Venise, basilique San Marco, Marion prend ses pieds  by @lespetitesm
Venise, piazza San Marco by @lespetitesm
Venise, au détour d'une ruelle by @lespetitesm
Venise, depuis le pont du Rialto by @lespetitesm
Venise, incontournable Spritz by @lespetitesm
Venise, marché du Rialto by @lespetitesm
Venise, marché  au poisson du Rialto by @lespetitesm
Venise, Grand Canal by @lespetitesm
Venise, canal et ruelle by @lespetitesm
Venise, chats by @lespetitesm
Venise, Murano Faro by @lespetitesm
Venise, Burano by @lespetitesm
Venise, Casa di Goldoni by @lespetitesm
Venise by @lespetitesm
Venise, Palais des Doges by @lespetitesm
Venise, la Fenice by @lespetitesm
Venise, reflets by @lespetitesm
Venise, lumière by @lespetitesm
Venise, Fenice by @lespetitesm
Venise, église Santo Stefano by @lespetitesm
Venise, pont des soupirs by @lespetitesm
Venise, vue depuis San Giorgio by @lespetitesm
Venise, vue depuis San Giorgio Maggiore by @lespetitesm
Venise, San Giorgio by @lespetitesm
Venise, vue depuis San Giorgio by @lespetitesm
Venise, vue depuis l'île San Giorgio by @lespetitesm
Venise, nuit by @lespetitesm
Venise,  l'heure bleue by @lespetitesm
Venise, pont du Rialto by night by @lespetitesm
Venise, en acqua alta by @lespetitesm
Venise, en acqua alta by @lespetitesm