lundi 17 juillet 2017

La vie en ligne et la vie privée



Nous sommes allés voir The Circle, l’adaptation du roman de Dave Eggers, avec Emma Watson et Tom Hanks. Tout comme la série Black mirror, ce film m’a bousculé dans ma réflexion sur les déviances de la technologie et les limites de la vie privée. 
J’y pense bien évidemment souvent, avec ce blog et mon profil online sur les réseaux sociaux. L’éternel débat sur la présence des enfants sur le web ravive régulièrement mon point de vue et je suis toujours aux aguets sur l’évolution des usages. 
J’adore discuter sur ce sujet et entendre chaque point de vue. Ca me passionne. Si jamais vous avez une lecture à me conseiller sur le sujet, je prends !

En soi, le film n’est pas le blockbuster de l’été auquel je m’attendais. Il pousse à la réflexion, mais plusieurs passages sont escamotés, et la fin laisse sur notre faim. C’était le risque de l’adaptation, d’autant plus que le film a pris des libertés par rapport au livre. 
Le point positif c’est qu’il m’a permis de réfléchir de nouveau au fameux rapport vie virtuelle / vie réelle et m’a donné envie de poursuivre une réelle éducation des enfants aux réseaux sociaux. Une démarche totalement nouvelle pour nous qui n’avons pas de point de comparaison et aucun recul sur le devenir des usages et de leurs conséquences. Pour l'instant, à 11 ans, toujours pas de smartphone, de réseau social ou autre accès au net (juste un compte Deezer). Mais notre expérience va fatalement évoluer.

Je ne veux pas diaboliser ce qui m’apporte tant, mais je suis persuadée qu’une certaine vigilance est de mise. 
Est-ce qu’un jour un code de déontologie des utilisateurs et des sociétés du web existera ? Car une chose est certaine, nous allons de plus en plus vers un partage de toutes les données sur un seul outil et une surveillance H24. Peut-être qu’un jour nous regretterons cette liberté que l’on appelle « déconnexion » ?
Dans tous les cas c'est évident qu'il faut apprendre à "vivre avec". Et vous, comment faites-vous? 

Le pitch : Dans un futur proche, l’entreprise « The Circle », condensé des Gafa (Google, Amazon, Facebook, Apple), est à la pointe de la technologie. Elle a le monopole des vies en ligne, avec des micro-caméras de surveillance, bracelets hyper connectés… Mae est embauchée dans cette société et se livre à une expérience de transparence complète, de la télé-réalité en live, ce qui n’est pas sans rappeler l’ancêtre Loft Story.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ici. Ce blog aime les échanges et le partage.