vendredi 24 juin 2016

Le Café Borély, brunch kidfriendly marseillais

Cap au Sud. Dans la cité phocéenne pour un week-end, avant notre départ en Corse, nous avons profité du beau temps pour un brunch dominical.
Juste à côté du château dans le parc Borély se trouve une adresse branchée du 8e arrondissement de Marseille : le Café Borély.
Pour un déjeuner ou un brunch à moins de 30 euros, le restaurant propose des produits frais, faits maison, qui varient au gré du marché. Au menu, assiette veggie, viande, poisson, bagel, hamburger ou pâtes. Et cerise sur le gâteau, les glaces de la maison marseillaise Tarentina.
Les lieux inspirent la zénitude et invitent à la pause. Les vieilles pierres blanches accueillent une cuisine aubergine suspendue au-dessus du bar, deux salles calmes meublées avec goût, et une grande terrasse lumineuse avec cyprès, bassin et fontaine.
La recette a pris. Nous avons passé un bon moment en famille dans ce petit coin de Sud.
Non loin de là, le parc de jeux pour enfants en a séduit plus d'une, et la promenade digestive au jardin botanique du Parc a prolongé la quiétude de l'instant.
Pensez à réserver et préciser ce que vous comptez déguster pour être sûr que les produits soient disponibles. Les lieux disposent de chaises hautes, d'espace de change, et sont clos pour la sécurité des enfants.
Cette adresse ne va pas rester discrète encore longtemps, elle accueillait au même moment que nous, JJ Goldman et sa famille, en escale à vélo.

Château Borely - Pavillon Est
134, avenue Clot-Bey
13008 Marseille
Tél. : 04 91 22 46 87
Ouvert du mardi au dimanche
de 10h à 18h
contact@cafeborely.fr

Café Borély, Marseille
Château Borély, Pavillon Est
Cadre idyllique pour le Café Borély
Salle intérieure du Café Borély
Intérieur / extérieur du Café Borély
Vue depuis le château Borély
My girls à la fontaine du Café Borély
Détour au jardin botanique de Borély

vendredi 17 juin 2016

Jouer les touristes à Paris

A l'occasion d'une pause déjeuner allongée ou à la sortie du bureau, j'aime m'offrir quelques heures sans courir sans contrainte pour arpenter Paris à pieds.



Flâner dans les rues, entre faux et vrais parisiens. 
Déambuler parmi les rouleaux de tissus au marché Saint-Pierre, au pied de la butte Montmartre
Parcourir le marché aux fleurs de l’ïle de la Cité, s’extasier encore devant Notre Dame.
Traverser la Seine pour rejoindre le quartier Saint Michel, délaissé depuis mes années étudiantes. 
Jeter encore un regard sur la fontaine, regarder l’homme fakir et le mime sur la placette. 
S’engouffrer dans les vieilles rue du quartier latin et tomber sur un petit café hors du temps, se rafraîchir.
Repartir à l’assaut du Pont des Arts, regarder les touristes s’y prendre en photo, constater qu’il y a encore quelques cadenas sur les moindres montants libres de tout panneau.
Puis arriver au Palais royal, y imaginer Catherine de Médicis et les guerres de religion. 
Admirer le soleil couchant sur la pyramide du Louvre, poursuivre dans le jardin des Tuileries.
Rejoindre l’église de la Madeleine. Cette église si bien décrite dans le mariage de Bel-Ami d’où l’on peut apercevoir le Palais-Bourbon (Assemblée nationale), derrière la place de la Concorde.
Faire des sauts de puce dans le 11e, et toujours retourner dans la boutique magique Les Fleurs.


Paris ne se découvre et ne se dévoile réellement qu'à pieds. Je me promets de refaire régulièrement ce genre de promenade pour errer dans cette ville sans me presser.
Montmartre depuis la place du marché Saint-Pierre
Les Tissus Reine
Marché aux fleurs, île de la Cité
Notre Dame de Paris (manque le son des cloches)
Depuis le Pont des Arts
Pyramide du Louvre au soleil couchant
Tuileries, grande roue et ciel embrasé
Boutique Les Fleurs #1
Boutique Les Fleurs #2

lundi 13 juin 2016

Au programme des parcs d'attraction cet été

Avec la belle saison, ce serait dommage de ne pas profiter de sorties en famille. Numéro un dans le cœur des enfants : les parcs d’attraction.
Le choix est large ! et les programmes tout aussi attirants. Voici un petit tour des nouveautés de l’été. 
La fête en Gaule!
Au Parc Astérix, la fameuse attraction Discobélix est un succès. Nous avions adoré les jeux d’eau, spectacle de dauphin et autres attractions gauloises l’été dernier, et on compte bien y retourner cette année. La soirée à ne pas manquer aura lieu le samedi 25 juin, de 19h à minuit avec « La Nuit Gauloise » et ses attractions en nocturne, animations et feu d’artifice. 
A Nigloland, le Donjon de l’Extrême est la plus grande tour de chute libre rotative du monde, à partir d’1m40. Et les plus jeunes (à partir d’1m) ne sont pas en reste avec la Tour des Petits Fantômes. De quoi donner envie de retourner dans ce parc familial, convivial et verdoyant.
La Mer de Sable aussi a lancé des nouveautés en 2016. Le Simoun, grand disque tournant que nous avons testé récemment (accessible dès 1m20) est approuvé par mes grandes et moi-même : des sensations agréables et de quoi se faire un peu peur ! L’Aquasouk est parfait sous le soleil, puisque chaque nacelle est équipée de canons à eau pour éclabousser les voisins (à partir de 90 cm !). Le Bandidos arrive le 9 juillet pour des sensations fortes pour les plus jeunes sur des nacelles qui tournent sur un rail en triple huit (à partir de 90cm accompagné et 1m10 en accès libre).
Chez Disneyland Paris, les jeunes padawans peuvent s’initier à la « Jedi Training Academy »  alors que l’attraction « Star Tours » a fait son dernier voyage. De son côté Olaf, fête l’été dans le spectacle « Chantons le Reine des Neiges ». Et dès le 2 juillet, « Mickey et le Magicien » est le spectacle où retrouver de nombreux héros Disney.
Au Futuroscope, près de Poitiers, quatre nouveaux films grand format sont proposés sur le débarquement de 1944, le monde sous-marin de JJ Cousteau… Côté attraction, c’est « L’Age de glace, l’expérience 4D » qui fait son entrée.
Le Puy du Fou réserve encore bien des surprises avec ses spectacles époustouflants, de nouveaux jeux de lumière et de nouvelles projections 3D. « Le Dernier Panache » retrace l’histoire d’un officier de marine français pendant le guerre d’indépendance américaine.
A Walibi, un nouveau venu dans le parc Rhone Alpes, le « Wooden Coaster » promet d’être très impressionnant avec ses montagnes russes en bois. 

Pour en profiter au maximum, le Parc Astérix vous propose 2 places pour cet été! Répondez simplement à cette question en commentaire et je tirerais au sort deux gagnants (2x2places) le dimanche 19 juin. Jusqu'à quelle heure a lieu la "Nuit Gauloise"?



Edit: les gagnantes sont Clow et Léticia

vendredi 10 juin 2016

Jeu de plein air stylé et écolo: le Mölkky

Découvert l'été dernier et pratiqué à l'école par les filles, ce jeu de quilles finlandaises, nommé Mölkky (prononcer « meule-cul » oui, oui) est un succès! Sitôt essayé, sitôt adopté, il plaît à tout le monde! C'est un sport homologué et il y a même une fédération française de Mölkky.
Ce jeu de lancer très populaire dans les pays nordiques débarque en France. On en trouve diverses versions dans les magasins de jouets et magasins de sport, mais rien ne vaut l'original. La qualité du bois imputrescible, issu des forêts finlandaises, assure plus de longévité au jeu 100% naturel.

Mélange de pétanque, billard et bowling, le Mölkky (nom du bâton en bois) promet des parties courtes d'environ 30 minutes pour un nombre de joueurs illimités.
La règle du jeu est simple mais pimente la partie. Il s'agit de ne pas faire tomber toutes les quilles. Mais il faut arriver à 50 points, pile. Si on fait plus, on redescend à 25 points.
Comment marquer des points? Si on fait tomber une seule quille on engrange le nombre de points indiqué au sommet de celle-ci. Si on en fait tomber plusieurs, le nombre de points marqués correspond au nombre de quilles à terre.
De quoi rendre ce jeu addictif, entre stratégie, chance et adresse.
En plus, il est très esthétique et moins salissant que la pétanque. La tendance écolo, bobo, bio option scandinave lui fait la part belle, il faut l'avouer. 
Manque plus que l’apéro et le chant des cigales pour concurrencer la pétanque. En tout cas, c'est sûr, il sera dans nos bagages pour les vacances en Corse!

Mölkky
Le Mölkky distribué par TacTic, succès de l'été
 Et pour anticiper les vacances à venir, un jeu de Mölkky version Deluxe est à gagner ici. Laissez-moi en commentaire quel est le jeu préféré de vos vacances et je tire au sort un gagnant d'ici le 20 juin. 

Edit: la gagnante est Anne. Bravo.

vendredi 3 juin 2016

Snapchat: y aller ou pas?

Snapchat signe-t-il la fin d’Instagram ?
En effet, ce réseau social a énormément de succès aux Etats-Unis et tout le monde s'y met dans l'hexagone, alors autant aller y faire un tour.
J'ai tenté, insisté, et ça me plait! Car oui, il faut insister tant les débuts peuvent sembler difficiles sur cette interface peu intuitive. La légende raconte que c'est fait exprès pour éloigner les parents de ce réseau utilisé exclusivement par les jeunes à ses débuts.

Qu'est-ce que Snapchat? C'est un réseau social sur lequel on peut partager des photos et vidéos éphémères (avec ou sans filtres) et chatter.
Côté Snap : Soit directement à une personne (et le snap s’efface dix secondes après ouverture façon Mission Impossible), soit dans une story (et le snap s’efface 24 heures plus tard), mais on peut l’enregistrer et le conserver sur son smartphone.
Côté Chat : On peut chatter avec ses amis, en réaction à un Snap ou directement comme sur Messenger.
Snapchat fait sa publicité dans le métro
J'ai tenté de regrouper ici les atouts et inconvénients de Snapchat après quelques semaines d'utilisation à tâtons.
Les plus:
- Snapchat tient à rester indépendant, c'est-à-dire ne pas se faire racheter par Mark (enfin pas pour l'instant).
- C'est authentique, comparé à la mise en scène de plus en plus insipide d’Instagram, on peut se lâcher bien plus facilement. Pas besoin d’être un vidéaste pro, au contraire la spontanéité fait tout le charme d'une vidéo.
- Ca rend les échanges plus conviviaux, on se lance plus facilement, on partage plus et les interactions entre utilisateurs sont plus directes. Et comme il n'y a pas de système de "like", pas d'autocensure!
- On est vraiment dans l'instantané car pas moyen d’importer une photo, donc pas de retouche (ciao! l’esthétisme d’IG). Snapchat propose des filtres sur les visages (couronne de fleurs, animaux, personnages). Et comme ils changent pour un tiers chaque jour, on y revient… Les filles adorent lorsqu'on s'amuse avec et j'avoue que j'aime bien.
- Avec les snaps des médias présents dans l’espace Discover, on sent qu'il y encore un beau potentiel à approfondir. Je redécouvre National Geographic, Cosmopolitan, CNN.
- J'aurais tendance à dire que Snapchat c'est déjà incontournable. Comme Instagram à ses débuts, peu à peu tout le monde s’y met. Et ce n’est plus un truc que de jeunes. Marques, médias, bloggeurs, amis… je commence à retrouver du monde.

Les moins:
- Pour l’instant, la plus grosse contrainte de Snapchat c’est de trouver les comptes des autres utilisateurs. Au début ce n’est pas simple de savoir qui suivre et de trouver les pseudos.
- C'est très intrusif, on rentre encore plus dans l’intimité. Et ça ne fait pas rêver, c’est souvent du quotidien comme sur Facebook, qu’on zappe comme à la télévision.
- Avec Snapchat, difficile de rester discret, dans un lieu public ou à la maison. Pour regarder les snaps, il faut mettre un casque pour avoir le son sans déranger. Pour faire des vidéos, c’est pareil, il faut parler à son téléphone, ce qui ajoute du ridicule au simple selfie. Il faut assumer.
- Il ne faut pas se leurrer, c'est une nouvelle activité chronophage. Une fois de plus, il faut savoir gérer son temps pour ne pas le perdre sur les réseaux.
- C'est un réseau social où l’on cultive encore et toujours son image, la culture du moi, le nombrilisme. Rien de neuf sous le soleil ceci dit!
- Les vidéos ou photos sont parfois un peu kitsch. Entre émojis et textes, chacun s'y essaie. En pensant que ça porte peu à conséquence, puisqu’il n’y a pas beaucoup de followers et que ça va s’effacer.
lespetitesm et la couronne de fleurs de Snapchat
Au final, je me lance, je me cherche encore sur ce réseau et je m'amuse!
J'avoue qu'il faut fouiller et je cherche toujours des comptes inspirants donc si vous en avez à me conseiller je prends!
Je suis donc sur Snapchat: lespetitesm. Donnez-moi vos noms d'utilisateurs que je vous suive!

jeudi 2 juin 2016

Idée déco de fête: Des ballons au plafond pour petits budgets

Pour la fête d'anniversaire de la semaine dernière, j'avais envie de lègéreté, de douceur et de ballons au plafond. 
Je me suis renseignée sur le prix des ballons en mylar et de l'hélium, mais la note est rapidement conséquente pour un résultat pas toujours optimal et des ballons qui se dégonflent vite au vu de l'investissement. 
Je me suis donc rabattue sur ce petit DIY rapide avec un effet "waouh!". D'autant plus, que les filles ont pu m'aider à le mettre en place. 

Matériel nécessaire:
Ballons classiques
Rubans de plusieurs couleurs
Une paire de ciseaux 
Du scotch transparent
Une ficelle fine ou du fil
>>> Il suffit donc de gonfler vos ballons, de nouer sur la fermeture quelques rubans qui vont ensuite pendre. 
Sur le haut du ballon, j'ai fixé un fil avec du scotch transparent.

Il n'y a plus qu'à accrocher vos ballons par le fil un peu partout. 
L'ensemble donne une perspective très poétique et ça tient très bien. Je réutiliserais cette astuce pour d'autres occasions ;)