lundi 14 septembre 2015

Ce sera... un chat


La discussion revient depuis longtemps dans la maison. Les filles souhaitent un animal à poils et nous freinons devant les contraintes.
Leur attirance et leur besoin de compagnon est devenu très fort, chacune pour des raisons différentes.
Nous avons eu des animaux dans notre enfance, pourquoi les en priver?
Après une cohabitation de deux ans avec un poisson rouge (RIP Bidibulle). Après les gardes du lapin nain de ma sœur et les pleurs quand il partait (à bientôt Pépito). Il a fallu réfléchir, se faire à l'idée et envisager un nouvel habitant à la maison.
Les petits rongeurs, c'est mignon mais fragile, peu interactif et dans une cage. Et surtout ça confronte les enfants un peu trop vite à la mort. Le chien est fidèle mais il faut l'emmener partout, le sortir et ne pas le laisser seul trop longtemps, surtout en appartement.
Bref, ce fut le chat.
Les griffes, la litière, les poils, l'indépendance... Mais aussi les jeux, les ronronnements, la douceur et le calme. Un petit compagnon pour les confidences, les retours de l'école et nous rendre zen.
Oui, nous allons donc jongler avec de nouvelles contraintes, mais aussi faire souffler un petit vent de mignonnerie. Nous avons attendu le moment propice, après les vacances, avant l’hiver, à la rentrée pour la reprise d’un nouveau rythme. Si vous aviez vu leurs petits doigts se croiser, leurs yeux s’écarquiller, et les larmes couler. Désormais, c’est l’effervescence dans la maisonnée, pour préparer l’arrivée de la petite chatonne à la fin du mois. Un joli projet familial où chacun s’investit à sa façon. Nous avons tenté de concilier nos modes de vie et impératifs, avec des races de chat plus aptes à la vie en appartement avec enfants. Et nous avons trouvé notre petite croisée Ragdoll / Sacré de Birmanie. On ne sait pas trop dans quoi on se lance mais nous y allons de tout notre cœur pour de nouvelles aventures animalières.
Viens, mon beau chat, sur mon cœur amoureux ; Retiens les griffes de ta patte, Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux, Mêlés de métal et d'agate. C. Baudelaire in Les Fleurs du Mal.

4 commentaires:

  1. On a un chat super gentil de 10 ans, c'est un vrai compagnon de vie et une vraie richesse pour les enfants (pas sûre que l'inverse soit vrai chez nous vu qu'il était là avant eux !!!)

    RépondreSupprimer
  2. Mais il a l'air tout mignon ce chaton, très bon choix !

    RépondreSupprimer
  3. Ce sont mes races de chat préférées - de vrais peluches - tellement craquants avec leur poil généreux et leurs yeux bleus.
    Elle va s'appeler comment cette petite boule de poils ?

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ici. Ce blog aime les échanges et le partage.