dimanche 1 juin 2014

Ces trois enfants rapprochés / Avoir 3 filles en 4 ans

C'était écrit, on voulait une fratrie / La difficulté pour avoir la première a sûrement renforcé par la suite cette frénésie d'agrandir la famille / Entre désirs et réalités, on a jonglé /
Comme des équilibristes, nous avons accueilli une fille, puis une seconde 15 mois plus tard, et la troisième 27 mois après /
Triomini girly
Et même si les débuts sont sportifs, si on vit dans une bulle à bébés les premiers temps, on referait pareil! /
Pour être honnête si nous n'avions pas fait si vite, nous n'aurions pas eu le courage de nous y remettre, une fois qu'on commence à vivre autre chose avec des enfants plus grands... /
Ce n'est ni du courage ni de l'inconscience, c'est comme ça et c'est très bien! /
Très peu de souvenirs de comment c'était avec un seul enfant / Cette impression qu'elles ont toujours été trois / Parfois se dire que ce doit être drôlement chouette avec un seul enfant... mais aussi plus calme... /
Et comme partout on a eu notre lot de stress, de manque de temps, de dépenses et d'organisation bien rodée qui coupe l'herbe sous le pied / Mais aussi pas de régime entre chaque grossesse ;-) /
4 ans plus tard, avec le recul, le sentiment d'avoir une famille finie et accomplie / Notre schéma / On peut faire des activités et loisirs tous ensemble, profiter des vacances au même rythme /
Et pour l'idée reçue que trois c'est un mauvais chiffre, certes les jeux sont souvent à deux, mais les rôles tournent, les affinités évoluent et bougent / La complicité est différente selon les étapes et point d'intérêts des unes et des autres /
Et au final ce qui compte c'est de profiter ;-) / Maman poule je suis, maman poule j'assume /
Tshirt "Maman Poule" Emoi Emoi







Moins de stressFinies les angoisses des pleurs du soir. Vous êtes devenues pro des coliques et des dents qui percent. Elles ne vous font plus peur ! En adoptant un comportement plus décontracté, l'enfant le sent et devient aussi plus relax.

2- Plus de temps avec bébé
Avec la naissance du deuxième, vous étiez toujours un peu coupable de passer moins de temps avec l'aîné. Cette fois-ci, les deux premiers jouent ensemble, ce qui vous permet d'être plus tranquille pour allaiter ou donner le biberon à bébé.

3- Moins de dépenses

S'il vous manquait encore quelques accessoires ou vêtements pour le cadet, cette fois-ci vous êtes bien équipée pour le benjamin. Lit, poussette, maxi cosy sont déjà à la maison, il ne reste que les couches et les tétines à racheter. Vous achetez du neuf juste pour le plaisir, plus par nécessité.

4- Plus de congés

Les femmes qui attendent un troisième enfant bénéficient de 26 semaines de congé maternité contre 16 semaines pour celles qui n'ont qu'un, ou deux, enfants. Ne pas avoir à laisser son bébé quasiment naissant à la crèche pour retourner au travail, quel bonheur !

5- L'aîné n'est plus un bébé
A l'arrivée du troisième enfant, l'aîné a en moyenne quatre ans et trois mois. Ce n'est donc plus un bébé et généralement, il ressent une grande fierté à « s'occuper » du dernier. Une aide bienvenue pour vous apporter une couche, un jouet ou une tétine !
 

6- Une vraie «famille»
Bien sûr, vous êtes déjà une famille à 3 ou à 4, mais pour beaucoup de couples interrogés, avoir 3 enfants c'est avoir une « famille ». Deux enfants correspondant plus à  « un couple avec deux enfants. » Il n'y a plus de notion de l'un avec le papa, l'autre avec la maman. Le troisième tonifie ce schéma pour des échanges mieux repartis.
 
7- Souvent le dernier bébé !Si 30% des familles choisissent d'avoir 3 enfants, le pourcentage s'amoindrit beaucoup pour le quatrième. C'est donc souvent  le dernier, et vous prendrez davantage le temps de profiter de chaque étape et savourer les nouvelles phases.

8- Une organisation mieux rodée
Le quotidien avec trois enfants demande beaucoup, beaucoup d'organisation. Vous n'aurez plus le choix d'être rodée quasiment à la minute près pour réussir à tout faire. Dur les premières semaines, mais comme toujours, on s'habitue à tout et on devient par la force des choses une vraie pro du timing !

9- Trois ce n'est pas 2 + 1
La pensée comme quoi trois enfants c'est toujours deux contre un a la vie dure. Pourtant, les adultes qui étaient trois dans leur fratrie témoignent souvent que les affinités changent au fil des âges et des étapes de chacun. Il n'y pas de clan fermé, juste des complicités qui évoluent.

10- Un troisième facile
On dit souvent que les troisièmes s'immiscent assez aisément dans l'emploi du temps des grands. C'est vrai qu'à défaut de pouvoir monopoliser l'attention de ses parents, il apprend très vite à partager et à ... patienter. D'où un caractère souvent plus « cool. »


Source sur Plurielles.fr : 10 raisons de faire un troisième enfant !
Moins de stressFinies les angoisses des pleurs du soir. Vous êtes devenues pro des coliques et des dents qui percent. Elles ne vous font plus peur ! En adoptant un comportement plus décontracté, l'enfant le sent et devient aussi plus relax.

2- Plus de temps avec bébé
Avec la naissance du deuxième, vous étiez toujours un peu coupable de passer moins de temps avec l'aîné. Cette fois-ci, les deux premiers jouent ensemble, ce qui vous permet d'être plus tranquille pour allaiter ou donner le biberon à bébé.

3- Moins de dépenses

S'il vous manquait encore quelques accessoires ou vêtements pour le cadet, cette fois-ci vous êtes bien équipée pour le benjamin. Lit, poussette, maxi cosy sont déjà à la maison, il ne reste que les couches et les tétines à racheter. Vous achetez du neuf juste pour le plaisir, plus par nécessité.

4- Plus de congés

Les femmes qui attendent un troisième enfant bénéficient de 26 semaines de congé maternité contre 16 semaines pour celles qui n'ont qu'un, ou deux, enfants. Ne pas avoir à laisser son bébé quasiment naissant à la crèche pour retourner au travail, quel bonheur !

5- L'aîné n'est plus un bébé
A l'arrivée du troisième enfant, l'aîné a en moyenne quatre ans et trois mois. Ce n'est donc plus un bébé et généralement, il ressent une grande fierté à « s'occuper » du dernier. Une aide bienvenue pour vous apporter une couche, un jouet ou une tétine !
 

6- Une vraie «famille»
Bien sûr, vous êtes déjà une famille à 3 ou à 4, mais pour beaucoup de couples interrogés, avoir 3 enfants c'est avoir une « famille ». Deux enfants correspondant plus à  « un couple avec deux enfants. » Il n'y a plus de notion de l'un avec le papa, l'autre avec la maman. Le troisième tonifie ce schéma pour des échanges mieux repartis.
 
7- Souvent le dernier bébé !Si 30% des familles choisissent d'avoir 3 enfants, le pourcentage s'amoindrit beaucoup pour le quatrième. C'est donc souvent  le dernier, et vous prendrez davantage le temps de profiter de chaque étape et savourer les nouvelles phases.

8- Une organisation mieux rodée
Le quotidien avec trois enfants demande beaucoup, beaucoup d'organisation. Vous n'aurez plus le choix d'être rodée quasiment à la minute près pour réussir à tout faire. Dur les premières semaines, mais comme toujours, on s'habitue à tout et on devient par la force des choses une vraie pro du timing !

9- Trois ce n'est pas 2 + 1
La pensée comme quoi trois enfants c'est toujours deux contre un a la vie dure. Pourtant, les adultes qui étaient trois dans leur fratrie témoignent souvent que les affinités changent au fil des âges et des étapes de chacun. Il n'y pas de clan fermé, juste des complicités qui évoluent.

10- Un troisième facile
On dit souvent que les troisièmes s'immiscent assez aisément dans l'emploi du temps des grands. C'est vrai qu'à défaut de pouvoir monopoliser l'attention de ses parents, il apprend très vite à partager et à ... patienter. D'où un caractère souvent plus « cool. »


Source sur Plurielles.fr : 10 raisons de faire un troisième enfant !

12 commentaires:

  1. On a fait complètement différemment et ça me va parfaitement aussi et je ne sais pas si c'est fini ou pas...
    En tout cas vous avez une bien jolie fratrie avec 3 filles très différentes

    RépondreSupprimer
  2. Je ne savais pas qu'elles "étaient" si rapprochés

    RépondreSupprimer
  3. Waouh bravo pour votre grain de folie et votre courage ! Suis l’aînée de 3 filles en 4 ans et la maman de 2 enfants en 27 mois. Et bien j'avoue que je me dégonfle... Peut être parce qu' on a encore le temps de se poser les questions.

    RépondreSupprimer
  4. C'est une belle aventure, pour ma part je ne voulais pas plus de 2 enfants. Après une grossesse très difficile, j'ai mis quand même 2 ans avant de penser à un second... Et au final les aléas de la vie font qu'aujourd'hui avec mon conjoint, nous avons recomposé et avons 4 enfants dans la maison une bonne partie du temps. Une famille un peu nombreuse c'est aussi très très sympa. 3 filles ça doit être chaud aussi :)

    RépondreSupprimer
  5. C'est exactement ça - j'ai trop morflé : plus envie de m'y remettre... et pourtant...

    RépondreSupprimer
  6. Trop chouette cette fratrie! :-)
    Ici après 2 minis en 14 mois, je me dis qu'il serait temps de lancer numéro 3 parce que là ça fait limite tard... j'aurais dû battre le fer tant qu'il était chaud mais bon, on ne refera pas l'histoire!

    RépondreSupprimer
  7. Si j'avais su j'aurais fait comme toi car j'en voulais 3 mais vraiment pas le courage de m'y remettre maintenant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Andy, comme toi ;-) et pourtant hier soir Gabriel nous a réclamé une petite soeur Chloé lol

      Supprimer
    2. Moi aussi ma grande me réclame sans arrêt un petit frère ;)

      Supprimer
  8. J'en reste à une expérience unique et ça comble nos journées trop courtes.
    Enfin en tant que ex no kid, c'est déjà un exploit pour nous. :)

    RépondreSupprimer
  9. ah ouaih ?? 3 filles ?? clap clap clap !! j'admire !! je ne suis pas si loin de toi finalement (2 filles) ....je voulais m'arreter là.....bouh!!! tu me donnes envie d'un troisieme !!!!!!

    RépondreSupprimer
  10. C'est beau et je suis sûre que tu ne referais pas autrement !#Mamanpoule

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ici. Ce blog aime les échanges et le partage.